tomate


tomate

tomate [ tɔmat ] n. f.
• mil. XVIIIe; h. 1598; esp. tomata, mot d'o. aztèque
1Plante potagère annuelle (solanacées), cultivée pour ses fruits. Planter des tomates.
2Fruit sphérique, rouge, de cette plante (cf. Pomme d'amour). Tomate ronde, oblongue ( olivette) . Tomate cerise, de la taille d'une cerise. Tomates crues, en salade, cuites. Tomates à la provençale, farcies. Sauce tomate, sauce à la tomate ( ketchup) . Concentré de tomates. Jus de tomate (boisson).Être rouge comme une tomate.
(Servant de projectile lancé par des spectateurs mécontents, des manifestants). Envoyer, lancer des tomates pourries à qqn. Recevoir des tomates. Recevoir qqn à coups de tomates.
3(1938) Fam. Mélange de pastis et de grenadine.

tomate nom féminin (espagnol tomate, de l'aztèque tomatl) Plante herbacée annuelle (solanacée), dont la culture est très répandue et dont le fruit charnu est consommé sous des formes très variées. Fruit de cette plante, de couleur rouge à jaune selon la variété. Familier. Pastis additionné de sirop de grenadine. ● tomate (expressions) nom féminin (espagnol tomate, de l'aztèque tomatl) Tomate en arbre, nom usuel du cyphomandra.

tomate
n. f.
d1./d Plante herbacée annuelle (Solanum lycopersicum, Fam. solanacées), velue, à feuilles alternes charnues, cultivée pour ses fruits.
d2./d Fruit rouge de cette plante, à la saveur légèrement acidulée. Sauce tomate. Concentré de tomates. Tomate-cerise: variété de petite tomate.
|| Loc. être rouge comme une tomate, très rouge (de confusion).
d3./d (Afr. subsah.) Tomate amère: aubergine amère.

⇒TOMATE, subst. fém.
A. — BOTANIQUE
1. Plante dicotylédone herbacée annuelle de la famille des Solanacées, cultivée pour ses fruits rouges comestibles. Carré, plant de tomates; arroser les tomates; tomates à fruits ronds, allongés, ovoïdes. On peut encore placer derrière les melons, au nord de la couche, une rangée de tomates (GRESSENT, Potager mod., 1863, p. 283). Cinq pieds de tomates portaient leurs fruits rouges accrochés à des tuteurs (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 94).
2. Fruit de cette plante, appelé parfois dans le Midi pomme d'amour ou pomme d'or, dont la forme est généralement ronde, de belle taille, d'un rouge vif à maturité, dont la saveur est légèrement sucrée et acidulée et qui est particulièrement appréciée dans les pays méditerranéens. Tomate crue, fraîche, mûre, verte; tomate hâtive, grosse, lisse; acheter, faire pousser des tomates. Alexis demanda, au petit bonheur, trois kilos de tomates, fut épouvanté de voir que ça en faisait tant, trois kilos (TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p. 259). V. aubergine ex. 1:
Dans la cuisine où flotte une senteur de thym
Au retour du marché, comme un soir de butin,
S'entassent pêle-mêle avec les lourdes viandes
Les poireaux, les radis, les oignons en guirlandes,
Les grands choux violets, le rouge potiron,
La tomate vernie et le pâle citron.
SAMAIN, Chariot, 1900, p. 53.
Tomate cerise, tomate groseille. Variété de petites tomates à la forme très régulière, utilisées surtout pour leur valeur décorative. Notre tomate européenne est la descendante probable d'une plante indigène du Texas au Pérou, qui existe encore et dont le fruit est à peine plus gros qu'une billed'où son nom actuel de « tomate cerise » (P. GERMA, Depuis quand? 1982, p. 322).
— Ce fruit utilisé comme projectile dans une manifestation, en guise de protestation et de mécontentement. Lancer, jeter des tomates. J'étais maintenant en guerre avec les gosses de la calade qui n'avaient pas été longs à me repérer sur mon mur, eux, me bombardant avec des trognons de choux, des tomates pourries et toutes sortes d'ordures (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 151).
Expr. fig. Envoyer des tomates (pourries) à qqn. ,,Conspuer`` (REY-CHANTR. Expr. 1979). Recevoir des tomates. ,,Être conspué`` (REY-CHANTR. Expr. 1979).
ART CULIN. Tomate cuite, écrasée, farcie; concentré, conserve, coulis, purée, salade de tomates; marmelade, confiture de tomates vertes; rondelle de tomate; tomates en rondelles; potage, macaronis à la tomate; manger des tomates. Subst. coll. Il fut joliment heureux que je lui donne de mon cassoulet parce qu'il mangeait seulement de la tomate, lui, depuis trois ans (CÉLINE, Voyage, 1932, p. 225).
Sauce à la tomate ou, p. ell., sauce tomate. Sauce préparée à partir de tomates fraîches cuites, assaisonnées et réduites en purée. Cabillaud à la Hollandaise, Cuissot de pré-salé à la Bretonne, Ris de veau à la sauce tomate (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 769). Au restaurant, à déjeuner, on nous sert dans l'ordre que j'indique ici: d'abord, un ragoût de poulpe longuement mijoté dans une sauce à la tomate et au vinaigre (T'SERSTEVENS, Itinér. esp., 1963, p. 277). En appos. Rouget tomate. Rouget à la tomate. Un petit plat assez fin: des rougets tomate. Vous aimez ça? Ça c'est de la cuisine française, rien à voir avec l'Italie (GIDE, Journal, Feuillets, 1911, p. 349).
Jus de tomate. Boisson préparée à partir du jus de tomates fraîches. J'ai ouvert le frigidaire: une carafe de jus de tomate, une autre pleine de jus d'orange (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 526).
B. — P. compar. ou p. anal.
1. a) [P. compar. avec la couleur de la tomate]
Être rouge comme une tomate. Avoir les joues, le visage rouge de honte, de timidité, de confusion, de colère. Elle me prit la main, la serra (...) et avec un soupir demi-pâmé, ces soupirs qui viennent d'en bas, elle me dit: « Oh! ne me regardez pas comme ça, mon enfant. » Je devins plus rouge qu'une tomate et plus timide encore que d'habitude, naturellement (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Verrou, 1882, p. 816).
(Avoir) un teint, (des lèvres) de tomate. Le destin l'avait gratifié d'un teint de tomate mûre; ses petits yeux clignotaient (DABIT, Hôtel Nord, 1929, p. 56). Vos lèvres de tomatescomme disait Jean, quand il la raillait jadis!ne s'ouvraient qu'à peine (LA VARENDE, Goût esp., 1946, p. 143).
P. métaph. Sur les joues de la vieille fille suffoquée par la surprise et par la joie, les pommes de reinette de la bonne santé avaient soudain fait place aux tomates de l'apoplexie (COPPÉE, Vrais riches, 1891, p. 55).
b) Empl. adj. inv. Couleur tomate, rouge tomate ou tomate. D'un rouge vif semblable à la couleur de la tomate mûre. On reconnaît dans une grande femme en terre glaise (...) (fond bouton d'or, robe vert-aspidistra, livre tomate à la main): sa femme (GIDE, Journal, 1911, p. 330). Une femme (...) entre en tenant d'une main une valise de paille et un cabas, de l'autre un garçon d'une dizaine d'années qui porte lui-même un panier recouvert d'un foulard tomate (BUTOR, Modif., 1957, p. 80).
2. P. anal. (de forme et de couleur). Des trognes de tripiers et des mufles de dogues avec des cous apoplectiques, des oreilles comme des tomates, des joues vineuses, des yeux injectés et idiots (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 176).
P. métaph. Ce garçon rouge, aux traits abrupts, avait absolument l'air d'avoir comme tête une tomate. Une tomate exactement semblable servait de tête à son frère jumeau (PROUST, Sodome, 1922, p. 854).
3. Pop. ou arg.
a) Visage, tête. Qu'est-c'qu'on t'a mis su' la tomate? (BRUANT 1901, s.v. tête).
b) Corps, postérieur. Se manier, se dégrouiller la tomate. Se dépêcher. Nous se dégrouillons la tomate pour que les fêtes elles s'arrêtent pas (MUSETTE, Cagayous phil., 1906, p. 147).
Péj. [Pour désigner une pers.] À mon arrivée à Sainte-Gemmes, cette grosse tomate de Salomon était toute farcie de réticences du même ordre (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, p. 117).
— [Terme d'injure, sur le modèle de patate!] Vous voilà bien mal parti, dit Françoise gaiement.Tomate, dit Gerbert en lui donnant une bourrade (BEAUVOIR, Invitée, 1943, p. 404).
c) Empl. adj.
Avoir l'air tomate. Imbécile, bête. T'as l'air tomate, toi, t'sais, quand tu rigoles (ESN. Poilu 1919, p. 390).
Loc. Être tomate, en rester comme une tomate. Être étonné, ébahi. (Ds LAMBERT, Lang. poilus, 1915, p. 31; CARABELLI, Lang. pop., s.d.).
4. Empl. spéc., p. anal.
a) de couleur. Apéritif préparé à base de pastis additionné de grenadine. Lorsque son père l'emmenait au café, c'était un « Quarante-Cinq » ou « Une tomate », qu'il commandait (VIALAR, Odeurs et sons, 1953, p. 43).
b) de couleur et de forme. Rosette d'officier de la Légion d'honneur. Des gants blancs, et cette rosace à la boutonnière, ridicule, vraiment, une tomate! (LA VARENDE, Amours, 1944, p. 199).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. Bot. masc. Tomate désigne le fruit 1598 Mexique (J. DE ACOSTA, Hist. nat. et mor. des Indes, tant Or. qu'Occ. [trad. de l'esp. par R. Regnault], fol. 168b ds KÖNIG, p. 205), attest. isolée; 1672 salade de Pomates [sic], à Ségovie (A. JOUVIN, Le Voyageur d'Europe, t. 2, p. 141 ds REINH., p. 31); 1718 Tamati cité comme mot étranger (Voy. de Corn. Le Brun par la Moscovie, en Perse et aux Indes Or. [trad. du néerl.], t. 1, p. 338 ds KÖNIG, p. 205); 1743 Tomatas, Algérie (Voy. de M. Shaw, M. D., dans plus. prov. de la Barbarie [trad. de l'angl.], t. 1, p. 289, ibid.); 1765 tomate désigne le fruit et la plante (Encyclop.); 2. a) 1861 désigne une couleur rouge orangé (CHEVREUL, Moyen déf. et nommer coul., p. 349); b) 1866 p. métaph. (POMMIER, Paris, p. 291: Quelles tournures de bâtons [les Anglais]! Et quelles faces aux tomates); 1875 plus rouge qu'une tomate [d'une jeune fille] (FEUILLET, Mariage monde, p. 6); 3. 1901 « absinthe additionnée de grenadine » (BRUANT); 1953 « mélange de pastis et de grenadine » (VIALAR, loc. cit.), cf. perroquet. Empr., d'abord par l'intermédiaire de l'esp. tomate (dep. 1532, SAHAGUN ds FRIED.; cf. 1580, texte esp. de ACOSTA, ibid.), puis par celui de diverses trad., au nahuatl tomatl, peut-être dér. de la racine tomau « croître, pousser » (v. R. LOEWE ds Z. vergl. Sprachforsch. t. 61, pp. 95-96); la forme Tamati (supra 1718) s'explique prob. par une double assim. (v. FEW t. 20, p. 82a). Tomate a remplacé dans ce sens pomme d'amour (dep. 1549, EST.), encore att. dans le Midi de la France, et pomme dorée, pomme d'or (cf. ital. pomodoro; v. FEW t. 9, p. 155a et 159b, note 25). Fréq. abs. littér.:114.
DÉR. Tomatier, -ière, adj. et subst. masc., agric. a) Adj. Relatif à la culture des tomates. Production tomatière (ROB. 1985). b) Subst. masc. Agriculteur spécialisé dans la culture des tomates. [La Société américaine Libby] offrait entre autres aux tomatiers des machines à ensemencer directement, et cette suppression du repiquage diminue évidemment les frais de main d'œuvre (VASSEUR, BIMBENET, HILLAIRET, Les Industr. de l'alim., 1966, p. 100). [], fém. [-]. 1re attest. 1966 id.; de tomate, suff. -ier.
BBG. — GUILL. Orig. gourmande 1986, p. 260.

tomate [tɔmat] n. f.
ÉTYM. Mil. XVIIIe; attestation isolée, 1598; esp. tomata, de l'aztèque tomate.
1 Plante dicotylédone (Solanacées), herbacée, annuelle, originaire de l'Amérique du Sud, cultivée pour ses fruits. || Plants de tomate. || Faire pousser des tomates. || Repiquer; tuteurer des tomates. || Fleurs de tomate. || Fruit de la tomate (→ ci dessous, 2.).Tomate Saint-Pierre, tomate des marchés, tomate rouge hâtive. || Tomate cerise (ou tomate cocktail), à fruits de très petite taille. || Tomate à fruits ronds; à fruits oblongs ( Olivette, cit. 3). || Hybride de pomme de terre et de tomate. Pomate.REM. Les expressions s'emploient aussi au sens 2.
2 Fruit sphérique rouge de cette plante 1. Pomme (pomme dorée [vx], pomme d'amour); → Marché, cit. 25; rutilant, cit. || Tomates crues. || Salade de tomates. || Tomates en salade (→ Pigment, cit. 2). || Tomates cuites, à la provençale. || Tomates farcies, servies entières, évidées et garnies d'une farce à la viande. || Tomates fraîches, en conserve. || Purée de tomates. || Concentré de tomates. || Sauce à la tomate ( Ketchup).
tableau Noms de légumes.
tableau Noms de fruits.
Sauce tomate, préparée avec des tomates, soit fraîches, soit en conserves ou en concentré. || Spaghettis à la sauce tomate.Jus de tomate, employé comme boisson. || Confiture de tomates (rouges ou vertes).
1 (…) le rouge saignant d'un tas de tomates (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, p. 42.
2 Elle parla longtemps de l'achat d'un panier de tomates, elle en décrivit de rouges, de vertes, et d'éclatées. C'était un exercice de style, et il n'y en eut jamais d'aussi utiles, car l'ingénieur aimait les tomates. Il s'informa si elle ne les avait pas choisies trop mûres.
M. Aymé, Maison basse, p. 140.
3 Un quartier de tomate en vérité sans défaut, découpé à la machine dans un fruit d'une symétrie parfaite.
La chair périphérique, compacte et homogène, d'un beau rouge de chimie, est régulièrement épaisse entre une bande de peau luisante et la loge où sont rangés les pépins, jaunes, bien calibrés, maintenus en place par une mince couche de gelée verdâtre le long d'un renflement du cœur. Celui-ci, d'un rose atténué légèrement granuleux, débute, du côté de la dépression inférieure, par un faisceau de veines blanches, dont l'une se prolonge jusque vers les pépins — d'une façon peut-être un peu incertaine.
Tout en haut, un accident à peine visible s'est produit : un coin de pelure, décollé de la chair sur un millimètre ou deux, se soulève imperceptiblement.
A. Robbe-Grillet, les Gommes, p. 161.
(Servant de projectile lancé par des spectateurs mécontents, des manifestants [cit. 4], etc.). || Recevoir des tomates.Recevoir qqn à coups de tomates.
4 Hélas ! M. Guy Mollet n'a pas pris sa foudre. Il a pris des tomates pourries, mais sur le nez.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 212.
3 Loc. compar. Être rouge comme une tomate, très rouge (de honte, de timidité). — ☑ En rester comme une tomate : demeurer stupéfait.
4 Adj. De la couleur (rouge) de la tomate. || « Un foulard tomate » (M. Butor, in G. L. L. F.).Un beau rouge tomate.
tableau Désignations de couleurs.
5 Fam. Boisson de café, mélange de pernod et de grenadine (→ Perroquet, cit. 12).
DÉR. Tomateux, tomatier.
COMP. V. Pomate.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tomate — (Solanum lycopersicum) Systematik Ordnung: Nachtschattenartige (Solanales) Familie …   Deutsch Wikipedia

  • Tomate — Sf std. (17. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. tomate, dieses aus span. tomate m., aus der mexikanischen Indianersprache Nahuatl tomātl (mit weiterer Bedeutung).    Ebenso nndl. tomaat, ne. tomato, nfrz. tomate, nschw. tomat, nisl. tómati. ✎… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • tomate — s. m. 1.  [Botânica] Fruto do tomateiro. 2.  [Botânica] Tomateiro. 3.  [Tabuísmo] Testículo. (Mais usado no plural.) 4. de tomate: muito vermelho (ex.: cara de tomate).   ‣ Etimologia: espanhol tomate, do náuatle tómatl …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • tomate — (Del nahua tomatl). 1. m. Fruto de la tomatera, que es una baya casi roja, de superficie lisa y brillante, en cuya pulpa hay numerosas semillas, algo aplastadas y amarillas. 2. tomatera (ǁ planta). 3. Juego de naipes, parecido al julepe. 4. coloq …   Diccionario de la lengua española

  • Tomate — Tomate: Der Name der zu den Nachtschattengewächsen gehörenden, aus Mittelamerika eingeführten Kulturpflanze wurde Anfang des 17. Jh.s über frz. tomate aus span. tomate entlehnt, das seinerseits aus gleichbed. tomatl, einem Wort aus dem Nahuatl,… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Tomāte — Tomāte, s. Lycopersicum …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Tomate — Tomāte, s. Liebesapfel [Abb. 1051] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • tomatė — sf. LL162 žr. tomatas 1 …   Dictionary of the Lithuanian Language

  • Tomate — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Bsp.: • Ich esse gern Spaghetti mit Tomatensoße. • Meine Schwester mag keine Tomatensuppe …   Deutsch Wörterbuch

  • Tomate — Pour les articles homonymes, voir Tomate (homonymie). Solanum lycopersicum …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.